Un label pour l’artisanat du meuble

à l’origine

Le label a été créé en 1993 à l’initiative d’ébénistes “traditionnels” avec pour objectif de défendre leurs intérêts face à la distribution.
Ils ont voulu combattre l’exploitation abusive et trompeuse des notions d’Artisan et de Fabricant, synonymes de qualité et de fiabilité, par des entreprises de revente.
Cette époque a été celle de la mondialisation et le marché français a été inondé de productions étrangères voyant dans le même temps disparaître la quasi totalité des fabricants du territoire.
Les artisans, qui ont beaucoup souffert de cette concurrence sauvage, ont souhaité affirmer leurs particularités aux yeux des consommateurs avec pour objectif de faire reconnaître la qualité de leur production.

Ainsi est né le label avec un grand espoir de renouveau de la profession.

Les fondements

Les artisans à l’origine du label ont réfléchi aux particularités de leur pratique qu’ils ont formalisé dans plusieurs documents fondateurs :
La Charte des Artisans Ébénistes de France qui liste tous les engagements des artisans labellisés envers le client comme envers les “règles de l’art”.
Les Référentiels qui décrivent de manière précise comment doivent se réaliser certaines opérations ou composants pour atteindre la qualité.

Le label aujourd’hui

Fort de ces fondements, le label s’est progressivement ouvert aux nouvelles approches du métier d’ébéniste pour être à même de les certifier. Certains artisans du label sont ainsi agréés pour leur production de cuisines, de mobilier pour hôtel ou restaurant, de dressings …
Avec l’apparition des problématiques environnementales, le label s’est engagé très fortement dans l’application des principes de l’Eco-conception et il est désormais un moyen pour l’artisan de faire reconnaître sa démarche de développement durable et de proximité.